La filière hydrogène-énergie en France

Le développement de la filière hydrogène accélère, porté par la multiplication des projets de démonstration et la montée en puissance des investissements : plus de 50 acteurs français se mobilisent fermement pour répondre aux enjeux d’un marché qui pourrait représenter 20% de la demande d’énergie en 2050.

Les technologies de pile à combustible et d’électrolyse de l’eau, qui permettent de produire de l’électricité à partir d’hydrogène, et de l’hydrogène à partir d’électricité offrent à ce gaz historiquement utilisé dans l'industrie de nouvelles applications en tant que vecteur énergétique. L’hydrogène se présente aujourd’hui comme un substitut possible aux hydrocarbures, dans le secteur des transports notamment, et comme un outil de stockage d'énergie et d’intégration des énergies renouvelables.

Avec l’émergence de nouvelles start-ups innovantes, des investissements croissants de la part des grands groupes énergétiques et industriels français, et le lancement d’une centaine de projets au cours des deux dernières années, le développement de la filière française hydrogène accélère. Il s’appuie depuis juin 2018 sur une stratégie nationale de développement de la filière portée par le Plan Hydrogène (Plan Hulot). Néanmoins, les aides financières promises par le gouvernement restent limitées face aux besoins en investissement nécessaires au développement des infrastructures et à l’amélioration des rendements des technologies hydrogène.

Télécharger l'étude complète

 
Vers une demande croissante d'hydrogène décarboné, portée à long terme par les nouveaux usages de l'hydrogène-énergie
L'hydrogène est actuellement utilisé à des fins industrielles et produit à partir de sources fossiles
Les nouveaux usages de l'hydrogène vont porter la demande de ce gaz

Portée par les nouvelles applications de l’hydrogène-énergie, la demande mondiale d’hydrogène pourrait doubler d’ici 2030 et atteindre 550Mt en 2050, soit près de 20% de la demande d’énergie finale.

Pour satisfaire les objectifs de réduction d’émissions de CO2, cet hydrogène devra être plus propre que celui produit actuellement par vaporeformage de gaz naturel, ouvrant de vastes perspectives à la production d’hydrogène par électrolyse.

.

Un réseau dense de PME françaises innovantes se positionne sur les nouveaux marchés de l’hydrogène-énergie
Les grands groupes industriels français s’investissent sur les nouveaux marchés de l’hydrogène-énergie
 
 
Focus sur le plan français de mobilité hydrogène

Téléchargez l'étude dans son intégralité

Reprises presse

Capture.PNG
 

Suivez-nous

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle