Suivez-nous

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle

L’hybride diesel-EnR dans le marché de l’électrification

Un potentiel de marché mondial de 740 milliards de dollars en 2025

Selon l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), la demande mondiale en énergie devrait croitre de 31% d’ici 2040, principalement en Inde, en Asie du Sud-Est et en Afrique subsaharienne (60% de la demande). Dans ces zones souffrant d’une pauvreté énergétique accrue, l’électrification décentralisée, notamment par le développement de mini-réseaux locaux alimentés par des systèmes hybride diesel-EnR (Energies Renouvelables), est en passe de devenir le modèle de référence.  D’après Sia Partners, le potentiel mondial du marché hybride diesel-EnR devrait s’élever à 990 GW d’ici 2025, soit 740 milliards de dollars.

Télécharger l'étude complète

 
L’hybride diesel – EnR, un nouveau modèle d’électrification décentralisé pour répondre à de forts enjeux de développement

La pauvreté énergétique, définie comme un manque d’accès des populations à des services énergétiques et en particulier à une électricité fiable et de manière continue, touche aujourd’hui près du tiers de la population mondiale (principalement localisée en Afrique et en Asie du Sud-Est) et impacte fortement la croissance des entreprises, la création d’emplois et la fourniture des services.

Pour faire face à ces enjeux économiques et atteindre l’objectif de l’AIE de 100% d’électrification mondiale d’ici 2030, les systèmes d’électrification hybrides représentent un modèle d’électrification alternatif. Alliant sûreté d’approvisionnement et faible empreinte carbone, ce modèle décentralisé se développe dans les zones isolées au détriment du modèle d’électrification classique centralisé.

L’électrification progressive des zones non raccordées (« off-grid ») ou raccordés à un réseau de mauvaise qualité (« bad grid ») s’est initialement faite via l'installation de groupes électrogènes diesel décentralisés, ainsi que, dans une moindre mesure, par le biais de systèmes utilisant des sources locales d'énergies renouvelables, tels que les systèmes photovoltaïques (PV) autonomes. Combinant les avantages de ces deux technologies, la solution hybride Diesel – EnR, offre des perspectives intéressantes, et peut être avantageusement mise en œuvre dans le cadre de mini-réseaux locaux au bénéfice de nombreux secteurs d’activités (industries extractives et manufacturières, agriculture et électrification rurale).

Un système de production électrique hybride associe un groupe électrogène thermique (principalement diesel) à une (ou plusieurs) source renouvelable intermittente et peut faire appel à un système de stockage d’électricité sur batterie. Une technologie propre à l’hybride permet d’arbitrer entre les sources d’électricité et de fournir un courant aux caractéristiques stables (tension, fréquence).

La pauvreté énergétique, définie comme un manque d’accès des populations à des services énergétiques et en particulier à une électricité fiable et de manière continue, touche aujourd’hui près du tiers de la population mondiale (principalement localisée en Afrique et en Asie du Sud-Est) et impacte fortement la croissance des entreprises, la création d’emplois et la fourniture des services.

Un marché dynamique caractérisé par la diversité des usages et des acteurs clés

Les systèmes hybrides Diesel-EnR peuvent s’appliquer à divers types d’usages qui se distinguent aussi bien par leurs volumes et profils de consommation que par la technologie de production d’électricité qu’ils utilisent pour produire de l’électricité.

Avec environ 150 systèmes opérationnels dans le monde, la dynamique de déploiement des installations d’électrification hybrides diesel-EnR est plus soutenue dans les pays en développement et en particulier en Afrique, sur la plupart des secteurs d’activités.

D’après l’analyse Sia Partners, une trentaine d’acteurs internationaux, dont de nouvelles entreprises spécialisées dans la conception et l’opération de systèmes hybrides, sont présents sur le marché de l’électrification hybride diesel-EnR, et atteignent ainsi des marchés en développement et à fort potentiel.

Une diversité de modèles d’affaires pour un potentiel mondial de 740 milliards de dollars à l’horizon 2025

Il existe quatre types d’opérateurs (privé, public, public-privé, communauté) qui appliquent différents modèles selon le type de prestation proposé. D’après l’analyse Sia Partners, les acteurs du secteur privé répartissent leurs activités entre neuf principaux modèles d’affaire.

Les zones à plus fort potentiel de développement pour ces systèmes se situent essentiellement en Afrique subsaharienne ainsi qu’en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est. Ces régions présentent les besoins en électrification les plus importants et les systèmes mini-grid hybrides diesel-EnR y sont déjà développés.

Sia Partners évalue le potentiel global du marché de l’hybride Diesel-EnR à 550 milliards de dollars en 2020 et 740 milliards de dollars en 2025 soit respectivement une capacité installée de 740 GW et 990GW, essentiellement concentrée en Afrique Subsaharienne, en Amérique Latine et en Asie du Sud-Est.

 

L’atteinte de ce potentiel repose sur divers facteurs clés de succès d’ordre réglementaire, technique et financier : un cadre réglementaire favorable, une accessibilité au financement, un dimensionnement adéquat et une disponibilité de service optimal.

 
 
 

Téléchargez l'étude dans son intégralité

Reprises presse

Abonnez-vous à notre newsletter afin de recevoir par mail les prochaines études EnergyLab dès leur publication