Suivez-nous

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle

La distribution de carburant en France

Les stations-service : vers un nouvel essor

Essentielles dans la vie de nombreux français, les stations-service ont vécu ces dernières années des bouleversements. Leur modèle a évolué vers de véritables stations « services » afin de diversifier leurs revenus. Aujourd’hui avec 2 fois plus de stations-services distribuant des carburants alternatifs* en 2 ans, ce sont les nouvelles formes de mobilité et la diversification des services qui dynamisent le secteur en France.

 

*Carburant compris au sens de la directive européenne RED 2 comme « combustible liquide ou gazeux utilisé pour le transport » donc excluant l’électricité

Télécharger l'étude complète

 
Le marché de la distribution de carburants traditionnels : du déclin à la stabilisation

Trois types d’acteurs distribuent des carburants traditionnels en France (principalement essence et diesel) : pétroliers, acteurs indépendants et grandes et moyennes surfaces utilisant les carburants comme produit d’appel. Ces derniers représentent désormais 46% des stations. La pression concurrentielle est d’autant plus forte que le marché est confronté à un environnement contraignant : taxation élevée des produits pétroliers en France et durcissement de la règlementation nécessitant des investissements pour mettre aux normes les installations.

La diminution du nombre de stations-service en France se poursuit donc, bien que de manière moins marquée depuis 2010. La baisse a été de 75% en 35 ans du nombre de stations-service en France menaçant les emplois du secteur et créant des zones dépourvues de stations-services. Les enseignes des compagnies pétrolières et des indépendants sont les plus touchées par ces fermetures et représentent 6031 stations à début 2018 soit 54% des stations. Le réseau de stations des GMS reste en expansion modérée (+0,4% en 2017).

Sources : UFIP, SOeS, FNAA

 
 
Un réseau émergeant de stations s'appuyant sur les carburants alternatifs pour relancer la filière ?

Trois types d’acteurs distribuent des carburants traditionnels en France (principalement essence et diesel) : pétroliers, acteurs indépendants et grandes et moyennes surfaces utilisant les carburants comme produit d’appel. Ces derniers représentent désormais 46% des stations. La pression concurrentielle est d’autant plus forte que le marché est confronté à un environnement contraignant : taxation élevée des produits pétroliers en France et durcissement de la règlementation nécessitant des investissements pour mettre aux normes les installations.

Ainsi, alors que les stations distribuant des carburants traditionnels ferment, le nombre de stations proposant des carburants alternatifs est en plein boom avec +100% pour le GNV, +110%  pour l’hydrogène et +57% pour les bornes électriques en deux ans. Les carburants alternatifs ne se substitueront donc probablement pas aux carburants traditionnels à court ou moyen terme car ces filières restent confrontées à des défis techniques, règlementaires et d’investissements. Ces stations-service représentent donc des opportunités complémentaires de diversification sans affaiblir les autres offres produit des distributeurs

Transformation des usages et intégration des carburants alternatifs : quelles évolutions des stations à venir ?

Ces différents réseaux de distribution de carburants alternatifs se développent alors même que le mix de carburants de demain reste incertain. Pour pallier cette incertitude, il est également possible de déployer des stations multi-énergies, regroupant sur un même site différents carburants tout en mutualisant les coûts du foncier et en diversifiant les types d’utilisateurs.

Le renouveau des stations passe ainsi également par la transformation de la relation client. Les distributeurs tentent de faire des stations des lieux d’échanges plus que des lieux de passage en proposant de nouveaux services – car wash, aire de covoiturage, garage... – qui constituent de nouvelles sources de revenus à forte valeur ajoutée. Avec l’émergence du digital dans le secteur, les distributeurs peuvent mieux cibler la clientèle en lui proposant des produits et services personnalisés plus aptes à la fidéliser

 

Téléchargez l'étude dans son intégralité