Suivez-nous

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle

Observatoire du biométhane 2018

Benchmark des filières européennes : une progression de 10% au niveau européen et de 70% pour les unités françaises

Sur les onze pays concernés par l'étude, la filière a dénombré 545 unités de production de biométhane fin 2017. Avec 49 nouveaux projets sortis de terre en 2017, le nombre d'unités enregistre une progression de 10%. La dynamique de la filière reste donc importante bien que sensiblement inférieure à celle de 2016 (15% d'unités en plus). La capacité en Europe passe de 473 à 511 milliers de Nm³/h, cela correspond à une hausse de 8%. Cette croissance, moins élevée que pour le nombre d'unités, indique que les capacités moyennes diminuent, cela est en partie lié aux unités françaises, nombreuses mais de petite taille. Le nombre de pays possédant une filière biométhane évolue aussi rapidement. De nouveaux arrivants comme la Hongrie, l'Espagne, la Belgique ou le Luxembourg pourraient alimenter le dynamisme de la filière au niveau européen pour les années à venir.

 
Un gisement important de biogaz qui représente un potentiel de développement pour le biométhane

Avec plus de deux tiers de l'ensemble des unités européennes de production de biogaz, l'Allemagne dispose d'un potentiel énorme pour développer sa filière. L'Italie, deuxième sur le podium du biogaz en Europe et nouvel arrivant sur le biométhane pourrait profiter de ce potentiel pour croître rapidement. Avec moins de 10% d'unités de biogaz utilisées pour produire du biométhane, la France, comme la Suisse et l'Autriche, dispose d'une marge de progression importante.

 
 
La législation a fortement évolué sur les 6 dernières années pour promouvoir le biométhane

Avec un panel de 4 mécanismes de support au biométhane, la France et les Pays-Bas font logiquement partie des filières les plus dynamiques sur l'année 2017. A l'inverse, la Suède et la Suisse, offrant uniquement des subventions et des exemptions de taxes, connaissent une légère stagnation. De plus en plus de pays s'orientent vers les tarifs d'achat de biométhane, seule l'Allemagne, qui possède la filière la plus mature en Europe, les as supprimé sur les 6 dernières années.

La législation a fortement évolué sur les 6 dernières années pour promouvoir le biométhane

On distingue actuellement 3 niveaux de production en Europe : en tête, l'Allemagne avec plus de 250 000 Nm³/h de capacité, suivie par l'Angleterre, la Suède, le Danemark et les Pays-Bas, avec des capacités comprises entre 25 000 et 100 000 Nm³/h, puis les autres pays, sous la barre des 15 000 Nm³/h. Malgré une dynamique impressionnante ces 3 dernières années, la France peine à rejoindre le haut du tableau à cause d'une faible capacité moyenne contrairement au Danemark et à l'Italie qui pourraient rapidement dépasser la Suède.

 

Téléchargez l'étude dans son intégralité